Un Code Moral

Le judo véhicule 8 valeurs fondamentales qui s'imbriquent les unes dans les autres pour édifier un code morale.

Le respect du bushidô est la condition première, la base de la pratique du judo.

Le Bushidô

Le bushidô ou littéralement "la voie du Guerrier", est le code des principes moraux que les samouraïs japonais étaient tenus d'observer.

 

Ce code doit être suivi par tous les pratiquants d'arts martiaux japonnais et signifie : 

  • la voie (do) de l'honneur.
  • le développement des vertus morales nécessaire dans la vie.

 

Dans cette voie, les hommes cultivent les vertus du courage, du contrôle de soi, de la loyauté et la sincérité. Maître Jigoro Kano a repris cette voie pour fonder le code moral du judo.

Jita Kyoei, Seiryoku Zenyo

Le meilleur emploi de l'énergie (Seiryoku Zenyo)

Dans sa pratique, le judoka est à la recherche du meilleur emploi de l’énergie physique et mentale. Ce principe suggère l’application à tout problème de la solution la plus pertinente : agir juste au bon moment, utiliser la force et les intentions du partenaire contre lui-même. Il incite à une recherche constante et dynamique de perfection.

 

Entraide et prospérité mutuelle (Jita Kyoei)

En judo, les progrès individuels passent par l’entraide et par l’union de notre force et de celle des autres. La présence du partenaire, du groupe, est nécessaire et bénéfique à la progression de chacun.

 

Le grade du judoka est représenté par une triple valeur :

« SHIN », correspondant à la valeur morale, 

« GI », valeur technique, 

« TAI », valeur corporelle.

Le « SHIN », cité en premier, donne seul le sens aux deux autres.